La singularité de l'écosystème méditerranéen dont l'Union Européenne est le leader mondial, rend nécessaire une gestion forestière différente de celle des autres écosystèmes de l'UE. C'est pour cette raison que l'organisation forestière de cet écosystème doit être forte, elle doit le représenter, l'expliquer, le défendre et suivre de près les initiatives, les projets et les politiques concernant sa conservation, son appui et sa promotion.

La problématique de l'eau, les incendies de forêts, les irrégularités de croissance, les conditions orographiques, les caractéristiques du sol et l'importance de la pression sociale et de l'élevage, ainsi que les restrictions dues à des facteurs liés, parmi tant d'autres, à l'environnement, sont un défi pour la compétitivité du secteur forestier en Méditerranée. Il faut une voix forte et une présence active à échelle européenne afin de défendre les valeurs sociales, économiques et environnementales de ces forêts méditerranéennes.

Par ailleurs, étant donné la dispersion de l'écosystème sur tout l'ensemble des grands pays méditerranéens, il est particulièrement important de disposer d'un organisme qui rassemble les organisations représentatives de la forêt privée. Cet outil, à échelle régionale ou nationale, favoriserait la coordination des efforts moyennant la coopération transrégionale et transfrontalière.

ARCMED exprime la volonté des associations de propriétaires forestiers privés, de disposer d'un organisme juridique qui les représente et qui favorise la connaissance de la forêt méditerranéenne et de ses fonctions, face à toutes les administrations et/ou les organisations de défense de la forêt de l'UE.
ARCMED a vocation à agir en étroite coordination et collaboration avec les organisations nationales et européenne (CEPF) de la Forêt Privée au sein desquelles elle exprimera sa voix.